Vers une Agence française pour la biodiversité « unijambiste »

Alors que le projet de loi va être débattu à l’Assemblée, le périmètre de l’Agence française pour la biodiversité pose question.

Résolution attendue du quinquennat de François Hollande, le texte du projet de loi biodiversité est sur le point d’être débattu les 24, 25 et 26 juin devant l’Assemblée nationale. Parmi les mesures phares, telles que l’introduction du principe de « solidarité écologique » et la lutte contre la biopiraterie (l’appropriation illégitime des ressources de la biodiversité), c’est sur la question de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) que convergent les préoccupations. L’AFB sera l’interlocuteur unique…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.