« Bande de filles », de Céline Sciamma : Joyeuse bande

Céline Sciamma célèbre la jeunesse et la vitalité d’un groupe d’adolescentes noires.

Bande de filles ne laisse pas de doute sur sa motivation initiale : filmer des jeunes filles noires. Un projet qui pourrait paraître mince s’il n’était pas exceptionnel. On a beau chercher dans ses souvenirs : quel film français a déjà donné la vedette à un groupe de jeunes Noires ? Céline Sciamma, qui n’est pas insensible à la représentation des minorités au cinéma ( cf. Tomboy, son précédent film), a donc eu d’abord le désir de filmer ses actrices non professionnelles – Karidja Touré, Assa Sylla, Lindsay…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.