DVD : Les Chèvres de ma mère

Pour son premier film, Sophie Audier est revenue dans la bergerie de sa mère.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Pour son premier film, Sophie Audier est revenue là où elle a vécu son enfance : dans la bergerie de sa mère, Maguy, une ferme isolée sur le plateau de Saint-Maymes, dans les gorges du Verdon. Alors que Maguy va bientôt prendre sa retraite, celle-ci a trouvé quelqu’un susceptible de reprendre son troupeau : une jeune agricultrice. Les Chèvres de ma mère est un film tout orienté sur la transmission. D’abord entre une mère et sa fille, ensuite entre une éleveuse de chèvres « à l’ancienne », et une agricultrice fraîche émoulue d’une école, scrupuleuse vis-à-vis des normes imposées. Un beau film sur les cycles de la vie, où le social et l’intime se rencontrent.


Les Chèvres de ma mère , Sophie Audier, Jour2Fête (1DVD).

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.