Heureux comme un Amapien en Île-de-France

Le territoire francilien compte de plus en plus d’Amap. Au-delà de la simple distribution de fruits et légumes, le réseau devient moteur dans l’installation de jeunes paysans.

À Fontenay-sous-Bois, le 12 octobre, le réseau des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) d’Île de France fêtait son dixième anniversaire dans les cabanes des Vergers de l’îlot, un demi-hectare d’arbres fruitiers anciens sauvés de l’urbanisation par la mairie, et dont l’entretien et les récoltes sont assurés par une association locale. Cette initiative illustre la réussite d’un réseau de 200 associations dont les responsables ne se contentent pas d’organiser la distribution de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.