Uruguay : La difficile succession de « Pepe Mujica »

Selon les sondages, Tabaré Vazquez, de la coalition de gauche Frente Amplio, serait poussé à un second tour face au candidat de droite.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


La gauche uruguayenne mène une bataille plus dure que prévu pour assurer la victoire à la présidentielle du 26 octobre de Tabaré Vazquez, l’héritier politique du populaire Président sortant, José Mujica. Depuis le début de son mandat en 2010, avec son mode de vie, humble, ses réformes de société audacieuses et son passé de guérillero des Tupamaros, « Pepe », comme on l’a surnommé, a attiré les projecteurs du monde entier sur ce petit pays de trois millions et demi d’habitants. Selon les sondages, Tabaré Vazquez, de la coalition de gauche Frente Amplio, serait poussé à un second tour face au candidat de droite, Luis Lacalle Pou.

Lire le reportage de Jean-Baptiste Mouttet sur Politis.fr.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.