Israël-Palestine : Netanyahou accuse Abbas

Contre toute évidence, le Premier ministre israélien a dénoncé « la responsabilité directe des incitations à la violence » du Président palestinien après l’attentat qui a fait quatre morts, le 18 novembre.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Contre toute évidence, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, s’est empressé de dénoncer « la responsabilité directe des incitations à la violence » du Président palestinien Mahmoud Abbas, après l’attentat qui a fait quatre morts, le 18 novembre, dans une synagogue de Jérusalem. Et le ministre de l’Économie, Naftali Bennett, a qualifié Mahmoud Abbas de « terroriste en chef » après que le président de l’Autorité palestinienne eut dénoncé l’attaque perpétrée mardi par deux Palestiniens qui ont été abattus par la police. Cette action, approuvée par le Hamas et le Jihad islamique, témoigne de l’extrême tension à Jérusalem.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.