Une bataille pour les droits civiques

Des associations organisent une journée contre l’islamophobie. Politis s’y est associé.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


La récente affaire du rectorat de Poitiers en témoigne : l’islamophobie n’est pas un racisme comme les autres. Être islamophobe, ce n’est même pas transgresser un interdit, c’est un racisme décomplexé que s’autorisent les institutions sous divers prétextes. À Poitiers, c’est au nom de la prévention contre la « radicalisation religieuse » qu’une circulaire destinée aux enseignants dresse le portrait-robot d’un jihadiste potentiel. Un portrait qui stigmatise quiconque portant « l’habillement musulman »  (sic), ayant une « barbe non taillée », donnant des signes d’amaigrissement « liés à des jeûnes fréquents » (observer le ramadan est suspect) et ayant une « rhétorique politique » évoquant « l’injustice en Palestine ».

Par ailleurs, les exemples de femmes voilées rudoyées par des policiers se multiplient. Sans parler de ces mères à qui on interdit d’accompagner les enfants lors d’une sortie scolaire parce qu’elles portent le voile. Tout cela procède d’un racisme officiel. Autant d’encouragements à une discrimination banalisée, à l’origine de nombreuses agressions dans la rue et dans l’espace public. Pour combattre ce fléau, des associations organisent le 13 décembre, et pour la deuxième année, une Journée internationale contre l’islamophobie.

Comme le souligne l’appel, c’est « une bataille pour les droits civiques » qui n’est pas sans rappeler celle des Noirs aux États-Unis dans les années 1960, et qui n’est jamais définitivement gagnée, comme le démontre actuellement l’affaire de Ferguson. Simultanément, des débats auront lieu à Amsterdam, à Bruxelles, à Londres et à Paris, notamment, où cette journée prendra la forme de nombreuses tables rondes de 9 h 30 à 20 h, suivies d’une performance artistique 1.


  1. À l’université Paris 8-Saint-Denis, amphi D001. Contact : islamophobie13dec2014@gmail.com. Voir le programme complet et la liste des participants sur Politis.fr 


Photo : CITIZENSIDE/JACQUES BOUTONNET

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.