ZAD éclair à Marseille

Du 22 au 29 janvier, des citoyens ont tenté de défendre un espace vert. Une expérience inédite en milieu urbain.

Vendredi 30 janvier au matin, la police a mis fin à une expérience sans précédent au cœur de la deuxième ville de France 1. Pendant huit jours, une centaine de personnes se sont relayées nuit et jour pour occuper un petit parc public promis à la construction d’un immeuble. Cédé par la mairie à Unicil, groupe immobilier intervenant dans l’habitat social, le parc Michel-Lévy a longtemps été le seul espace vert du quartier. En lieu et place devrait bientôt se dresser un immeuble d’une cinquantaine de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.