Daech : un retour de l’histoire

Plusieurs ouvrages permettent de mieux comprendre les succès – idéologiques avant d’être militaires – de l’État islamique.

Le 10 juin 2014, à Yaaroubiya, sur la frontière syro-irakienne, l’État islamique (EI) organise une séance vidéo. Les images du drapeau noir flottant en ce lieu improbable seront largement diffusées sur les réseaux sociaux. Un tweet accompagne cette mise en scène : « Briser la frontière Sykes-Picot ». Pierre-Jean Luizard, directeur de recherche au CNRS, qui relate cet épisode dans un ouvrage indispensable 1, note que l’EI se trompe de lieu. Ce n’est pas là que les accords Sykes-Picot ont situé la ligne de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.