Loi renseignement : Où sont les voix dissidentes ?

justice Le projet de loi sur le renseignement, censé renforcer la lutte contre le terrorisme, est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, où il rencontre peu de critiques et une faible opposition.

«Extension significative du périmètre de la surveillance », « dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens » aux « motifs trop larges » et « garde-fous insuffisants » pour protéger les libertés individuelles… Depuis sa présentation en Conseil des ministres le 19 mars, le projet de loi sur le renseignement a été la cible de nombreuses critiques, tant de la part d’associations de défense des libertés – Ligue des droits de l’homme, Quadrature du Net, Amnesty – que de syndicats comme la CGT-Police ou le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.