Philippe Noguès, homme libre

Le député socialiste du Morbihan annonçait le 25 juin qu’il claquait la porte du PS, lassé de devoir soutenir un gouvernement qui renie ses promesses.

Quitter le Parti socialiste pour rester de gauche. Philippe Noguès, 60 ans, député du Morbihan, a osé. Celui qui n’était ni la plus grande gueule ni même le plus gauchiste des frondeurs a rendu sa carte en plein mandat. Une première sous la Ve République, et une décision à la mesure des désillusions enfantées par ce quinquennat. Dans une lettre expliquant son départ le 25 juin, Philippe Noguès évoque sa « honte [de] ces hommes politiques dont les convictions varient […] pour soutenir un gouvernement… même…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.