DVD : Les Règles du jeu

Claudine Bories et Patrice Chagnard ont posé leur caméra dans une société privée missionnée par l’État pour aider les jeunes à trouver un emploi.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Claudine Bories et Patrice Chagnard ont posé leur caméra dans les locaux d’une société privée missionnée par l’État pour aider les jeunes à trouver un emploi. Ces jeunes appartiennent à la classe ouvrière, plongée dans le chômage de masse. Décrocher même un stage relève de l’exploit. Mais il faut, à Kevin, Hamid, Thierry ou Lolita, se soumettre aux « règles du jeu » de la bonne présentation devant un éventuel futur employeur. Ils se lissent, gomment ce qu’ils sont, se composent un personnage. Si certaines situations font sourire, l’ensemble montre une jeunesse sacrifiée, ravagée autant par le désœuvrement et l’hypocrisie du marché du travail que par les dysfonctionnements familiaux, dont les effets affleurent dans les comportements. Cette édition DVD comporte en outre dans les suppléments le premier film de Claudine Bories et celui de Patrice Chagnard. L’un, Femmes d’Aubervilliers (1977), comme l’autre, Travailleurs d’Escaudain (1970), font sentir toute la distance entre hier et aujourd’hui. Le collectif ouvrier, notamment celui que forment les femmes, présent dans le premier, a aujourd’hui disparu. Tandis que le travail, qui représente, dans le second, une aliénation, est désormais l’objet de tous les espoirs, un graal.


Les Règles du jeu , Claudine Bories et Patrice Chagnard, Blaq Out (1 DVD).

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.