Philippe Soirat : Trait d’union

Le premier album du batteur Philippe Soirat sous son nom.

Ce serait comme pousser la porte capitonnée d’un studio ou d’un club. S’inviter à un enregistrement, ou débarquer en plein milieu d’un set. Il y a un côté immédiat, instantané dans You Know I Care. Une impression de live mais avec le son « rond » d’un studio. « Mettre des musiciens dans une même pièce, leur jeter en pâture quelques-uns de ces standards du jazz moderne qui sont inscrits dans leurs gènes… », présente Vincent Bessières, spécialiste de jazz. Pour son premier album sous son nom, le batteur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.