Royaume-Uni : L’Ukip laboure les terres travaillistes

Longtemps retranché au sud du pays, le parti populiste et xénophobe s’étend dans les bastions populaires. Comme en écho au Front national en France. Correspondance d’Emmanuel Sanséau.

Il suffit de prononcer un acronyme pour voir des mines affables s’assombrir. « Ukip ». Sous les lumières blafardes du marché couvert d’Oldham, nord-ouest de l’Angleterre, les commerçants affirment un à un ne pas avoir beaucoup de sympathie pour le parti de droite radicale. « Ils ont pas mal d’adhérents dans le coin, assure la serveuse d’un café, abritée derrière une vitrine de cheesecakes. Un groupe de militants s’installait sur la terrasse tous les week-ends. » Et le fleuriste, dans la boutique adjacente,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.