Débat Frédéric Lordon / David Graeber : les Nuits debout doivent-elles rester sauvages ?

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


D’Occupy Wall Street à Nuit debout, les mouvements citoyens qui ont éclos partout sur la planète sont traversés par les mêmes interrogations : doivent-ils se doter d’une organisation resserrée pour gagner en efficacité, au détriment de l’ouverture sur les citoyens de tous horizons ? Doivent-ils s’inscrire dans un processus électoral ? Comment essaimer à d’autres villes et parmi les citoyens les moins politisés ?

Attac organisait le 12 avril un débat entre l’anthropologue américain David Graeber, activiste du mouvement Occupy Wall Street, aujourd’hui professeur à la London school of Economics, et Frédéric Lordon, économiste et philosophe, qui compte parmi les initiateurs du mouvement Nuit debout.

Sommaire :

  • 0:02 David Graeber, première partie.

  • 6:49 Frédéric Lordon, première partie.

  • 16:05 David Graeber, deuxième partie.

  • 22:24 Frédéric Lordon, deuxième partie.

  • 29:54 David Graeber, troisième intervention.

  • 38:31 David Graeber, quatrième intervention.

  • 46:48 Frédéric Lordon, troisième intervention.

(Re)voir les précédentes vidéos :

Tous les articles de la rédaction sur la loi travail et sur Nuit debout.

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.