Débat Frédéric Lordon / David Graeber : les Nuits debout doivent-elles rester sauvages ?

Politis.fr  • 14 avril 2016
Partager :
Débat Frédéric Lordon / David Graeber : les Nuits debout doivent-elles rester sauvages ?
© Photo : Michel Soudais

D’Occupy Wall Street à Nuit debout, les mouvements citoyens qui ont éclos partout sur la planète sont traversés par les mêmes interrogations : doivent-ils se doter d’une organisation resserrée pour gagner en efficacité, au détriment de l’ouverture sur les citoyens de tous horizons ? Doivent-ils s’inscrire dans un processus électoral ? Comment essaimer à d’autres villes et parmi les citoyens les moins politisés ?

Attac organisait le 12 avril un débat entre l’anthropologue américain David Graeber, activiste du mouvement Occupy Wall Street, aujourd’hui professeur à la London school of Economics, et Frédéric Lordon, économiste et philosophe, qui compte parmi les initiateurs du mouvement Nuit debout.

Sommaire :

  • 0:02 David Graeber, première partie.

  • 6:49 Frédéric Lordon, première partie.

  • 16:05 David Graeber, deuxième partie.

  • 22:24 Frédéric Lordon, deuxième partie.

  • 29:54 David Graeber, troisième intervention.

  • 38:31 David Graeber, quatrième intervention.

  • 46:48 Frédéric Lordon, troisième intervention.

(Re)voir les précédentes vidéos :

Tous les articles de la rédaction sur la loi travail et sur Nuit debout.

© Politis
Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

« Avec ce qu’il se passe en Palestine, je ne peux pas ne pas voter »
Reportage 29 mai 2024 abonné·es

« Avec ce qu’il se passe en Palestine, je ne peux pas ne pas voter »

Ce 28 mai au soir, des milliers de personnes, dont une majorité de jeunes, se sont réunies place de la République en soutien à la Palestine, avant de se retrouver pour certain·es au « Manifestival » organisé par Louis Boyard. Sébastien Delogu, le député ayant brandi un drapeau palestinien à l’Assemblée, y est apparu.
Par Éléna Roney
Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France
Presse 28 mai 2024 abonné·es

Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France

L’Observatoire français des atteintes à la liberté de la presse (Ofalp) s’est lancé le 24 mai lors d’une rencontre publique, réunissant citoyens et journalistes. Il entend recenser et rendre publiques les entraves au droit d’informer, en publiant un rapport annuel.
Par Clémence Le Maître
Rafah : « J’attends de l’État français qu’il dénonce ce génocide »
Palestine 28 mai 2024 abonné·es

Rafah : « J’attends de l’État français qu’il dénonce ce génocide »

Environ 10 000 personnes se sont rassemblées dans la soirée du lundi 27 mai dans les rues de Paris, suite au bombardement d’un camp de déplacés à Rafah. D’autres manifestations en France ont eu lieu. La frappe israélienne, qui a eu lieu la veille au mépris du droit international, a tué au moins 45 réfugiés palestiniens.
Par Tristan Dereuddre
Après l’expulsion du squat « En gare » à Montreuil, un homme maintenu en rétention
Reportage 27 mai 2024 abonné·es

Après l’expulsion du squat « En gare » à Montreuil, un homme maintenu en rétention

Suite à l’action des forces de l’ordre le 23 mai, deux personnes ayant reçu des OQTF ont été placées 48 h en rétention administrative à Bobigny. Le lendemain, Politis s’y est rendu avec Alexis Corbière, député LFI exerçant son droit de visite. Depuis, l’un des hommes a pu sortir, l’autre a été transféré en centre de rétention administrative.
Par Pauline Migevant