Union européenne : Commissaires en eaux troubles

Après le tollé du pantouflage de José Manuel Barroso chez Goldman Sachs, voilà Neelie Kroes surprise dans les eaux troubles d’un paradis fiscal.

On en apprend de belles sur les commissaires européens. Après le tollé du pantouflage de José Manuel Barroso chez Goldman Sachs, voilà qu’une membre éminente de son équipe de « gardiens des traités », Neelie Kroes (photo) est surprise dans les eaux troubles d’un paradis fiscal. Commissaire en charge de la concurrence (2004-2009), vice-présidente de la Commission (2009-2014), cette ex-ministre néerlandaise est restée, jusqu’au 1er octobre 2009, directrice d’une société offshore aux Bahamas, Mint Holdings…

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.