Des travailleurs sans-papiers manifestent pour leur régularisation

Mercredi 23 novembre, six syndicats, associations et collectifs ont occupé la Direction générale de l'emploi et de la formation professionnelle (DGEFP) pour demander la régularisation des travailleurs sans-papiers. Après trois heures d'occupation, ils ont finalement obtenu un rendez-vous au ministère du Travail.

« Nous, on veut juste des papiers », crie Ali en sortant de la Direction générale de l'emploi et de la formation professionnelle (DGEFP), dans le 15e arrondissement de Paris. C'est la troisième occupation de ce type par les travailleurs sans-papiers durant l'année 2016, toujours dans le but d'obtenir leur régularisation. « C'est une revendication ancienne, explique Ali. La ministre a tous nos dossiers sur son bureau ! » Depuis la dernière occupation en mars, la délégation de l'intersyndicale et des…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.