« Loving », de Jeff Nichols

Un très beau film, à conseiller à Donald Trump.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Loving raconte l’histoire d’un couple hors la loi, aux États-Unis, dans les années 1950, parce qu’elle est noire et lui blanc. Le mariage de Mildred (Ruth Negga) et Richard (Joel Edgerton) est en effet considéré comme nul et non avenu par l’État de Virginie, où ils sont installés. Ils sont, en vertu des lois ségrégationnistes, envoyés en prison. Jeff Nichols (Mud, Midnight Special) tient à la perfection deux dimensions de son film, étroitement liées. D’une part : l’affaire juridique et politique, parce que les Loving (c’est leur nom, très approprié) décident de ne pas se laisser faire. Le film devenant peu à peu un éloge de la défense des droits civiques et, par là, de la démocratie américaine. D’autre part : l’amour que se portent Mildred et Richard, source de douceur et de résistance, que Jeff Nichols traite avec beaucoup de sensibilité. Un très beau film, à conseiller à Donald Trump.

Loving, Jeff Nichols, 2 h 03.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.