[POLITIS 30 ANS] 22 février 1990 : ténacité écolo

En 2018, Politis revisite chaque semaine l'une des couvertures de ses trente années d'existence.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Votre hebdo préféré se targue d’avoir, le premier, instauré une rubrique écologie (et pas « environnement » !) dans ses pages. Le 22 février 1990, vous étiez servis, huit pages, illustrées par Étienne Lécroart, d’une longue fiction signée Marie-Jeanne Berna qui imagine un Pierre bien décidé à chambouler ses habitudes pour adopter des « gestes verts », dirait-on aujourd’hui. Politis déroule ça en « dix commandements » pour une « conversion » dans une société où « dérèglement climatique » est encore synonyme de panne de thermostat.

Tout y passe, solaire, bio, vélo, etc. Ah oui, et : militez, secouez les politiques ! (Vous êtes bien dans Politis…) Mais filons page 37, qui relate les passes d’armes d’un certain Raymond Avrillier, élu à Grenoble. Écolo, alternatif et incroyablement pugnace. Ils sont deux avec Geneviève Jonot face aux 46 élus de la majorité Carignon (droite) sur 59 sièges. Vingt-quatre ans plus tard, en avril 2014, la liste Piolle, dont Avrillier, envoie 41 écolos à la municipalité.

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.