« Conduire son émancipation culturelle »

Et si nous profitions de cette période où les lieux de diffusion sont fermés et les festivals annulés pour modifier le spectateur ou la spectatrice que nous sommes ? suggère le philosophe Christian Ruby.

Les effets des mesures sanitaires prises contre le Covid-19 touchent gravement les milieux des arts et de la culture, la plupart des mesures annoncées par Emmanuel Macron le 6 mai restant trop vagues pour rassurer. Mais comment le public, sevré de spectacles et d’œuvres nouvelles, peut-il vivre cette période de confinement culturel prolongé ? Les réponses de Christian Ruby, philosophe, auteur de plusieurs livres sur la question du spectateur (1). Il n’y aura pas de festival, pas de grands rendez-vous…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents