Dossier : Les luttes essentielles déconfinées

Logement : Que l’espace et la lumière soient

Le confinement a révélé les insuffisances de nombreux appartements, exigus et peu adaptés aux familles, et qui ont amplifié l’impact de la crise pour les plus mal lotis.

Bernard raconte son confinement avec une égalité de ton insolite, tant ses conditions de logement frisent l’indécence. Une chambre de bonne, 9 m2 au septième étage sans ascenseur sous la toiture en zinc surchauffée d’un immeuble du XVIe arrondissement de Paris. À 58 ans, handicapé par plusieurs pathologies, il est au chômage depuis cinq ans après des contrats intermittents de technicien dans l’audiovisuel. Comme il est en « réadaptation cardiaque », il lui est recommandé de faire de l’exercice. Alors, pendant le confinement, Bernard ruse. Il sort quotidiennement pour de petites courses alimentaires, traîne dans la zone des produits réfrigérés, ressort un peu plus tard « en balade autorisée d’une heure dans un rayon d’un kilomètre », mais à -plusieurs reprises, à la recherche d’ombre (sa piaule chauffe parfois au-delà de 40 °C). Il change régulièrement d’endroit pour ne pas éveiller les soupçons. « Dans ce quartier, il y a de la vidéosurveillance… » Une débrouille qui confine à la survie, et sans perspective d’amélioration : il vit avec 400 euros par mois, une fois soustraits les 300 euros du loyer. -Bernard ne se plaint pas. Cela fait vingt-huit ans qu’il tient dans son cagibi.

Fany, pour sa part, a pris le premier billet disponible pour le Sud, où vit sa mère, dès l’annonce du confinement le 16 mars au soir. Premier salaire depuis peu, elle était à peine mieux lotie que Bernard dans le 13 m2 sous toit qu’elle partageait avec son compagnon, dans le quartier République, à Paris. « Des semaines confinée dans ces conditions, je ne m’y voyais pas… » De retour dans la capitale, le couple se réinstalle dans un 35 m2. « C’est allé très vite, il y avait un nombre tout à fait inhabituel d’annonces », relève Fany.

Il reste 74% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents