Gens du voyage : Le long chemin des luttes

Face aux discriminations qu’elles subissent, les personnes identifiées comme « gens du voyage » ne restent pas silencieuses. Rencontre avec des Voyageurs et chercheurs qui font bouger les lignes.

Relégation géographique, moindre accès aux droits, précarité, anti-tsiganisme… Face aux discriminations qu’elles subissent, les personnes identifiées comme « gens du voyage » ne restent pas silencieuses. « La majorité des voyageurs est entrée dans un processus de lutte. Mais beaucoup luttent seuls. L’espoir est de faire naître des collectifs », soutient le juriste et chercheur William Acker. La tâche n’est pas aisée : « Il ne s’agit pas d’une grande communauté unie : il y a beaucoup de groupes, de…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.