Dossier : Vietnam : L’agent orange en procès

Agent orange : Un poison héréditaire

À l’instar du Distilbène, l’agent orange suscite malformations, cancers et autres maladies sur plusieurs générations.

En 1961, le président John F. Kennedy donnait son feu vert à l’opération Ranch Hand, qui consistait à déverser massivement des herbicides par voie aérienne pour détruire la forêt du Sud-Vietnam. Objectifs multiples : débusquer les caches des combattants du Vietcong et les affamer en s’attaquant aux ressources agricoles. Pendant dix ans, l’environnement et les êtres humains seront en contact direct avec cet « épandage arc-en-ciel », dont l’agent orange, à partir de 1965. La formulation est belle, la réalité…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.