[PODCAST] COP26, la fin du blabla ?

À quoi sert la conférence des parties (COP) climat, réunie à Glasgow depuis ce dimanche 31 octobre et pour deux semaines ? Comment peut-elle enrayer le réchauffement de la planète qui s’accélère, avec des effets de plus en plus catastrophiques ? On en discute dans ce nouvel épisode de Penser les Luttes

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Nos invité·es :

  • Armelle Le Comte, responsable de plaidoyer sur les questions de climat et d’énergie chez Oxfam France
  • Maxime Combes, membre d’Attac, économiste en charge des enjeux commerce-relocalisation à l’Aitec (Association internationale de techniciens, experts et chercheurs).

L’été, le thermomètre s’approche ou dépasse les 50°C aux quatre coins de la planète, tandis que les montées de chaleur, les incendies et les inondations se multiplient et gagnent en intensité. Inondations en Allemagne et en Belgique, montées des eaux dans l’océan indien, Sibérie et Californie ravagées par des feux de forêts ou encore famine à Madgascar… En 2019, la planète a gagné environ +1,1°C par rapport à la période pré-industrielle. Alors que le compte à rebours est enclenché, l’humanité vit – déjà – les conséquences dramatiques de ce qu’elle a provoquées.

Face à ce péril, les scientifiques tirent la sonnette d’alarme : chaque degré supplémentaire apportera son lot de nouvelles catastrophes. Les pays du Sud sont eux déjà soumis à des graves dommages, et sommés – dans l’urgence et sans moyens – de s’adapter.

Autant de désastres annoncés qui poussent de plus en plus de citoyen·nes à s’impliquer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les modes de vie sont bouleversés. Des appels sont lancés. Et la société civile multiplie les actions de désobéissance. Elle défilera à nouveau lors d’une marche pour le Climat, ce 6 novembre.

Face à cette situation catastrophique, que peut-on réellement attendre de la COP26 ? Quel en est son fonctionnement et quels en sont les enjeux ? Est-ce l’occasion d’obtenir des avancées significatives, notamment du côté des compensations que les pays du Nord se sont engagés à verser aux pays les plus impactés ? Et comment la société civile se mobilise-t-elle pour notre survie ? Fait-elle le poids face aux États et aux acteurs économiques ?

Production : Tristan Goldbronn, Nolwenn Weiler, Ewan Manac’h, Rachel Knaebel. Animation : Tristan Goldbronn et Nolwenn Weiler. Réalisation : Etienne Gratiannette. Visuel de Une : photo Myriam Thiébaut pour Basta!, édition : Nathalie Quiroga.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.