Astéréotypie : Le beau chaotique

Groupe composé en partie de personnes atteintes d’autisme, Astéréotypie publie son troisième album, prototype de poésie sonique distordue.

Oui, on peut encore être à la fois (très) surpris et (bien) secoué par un groupe de rock en 2022, en l’occurrence Astéréotypie – dont le nom laisse joliment filtrer l’étrangeté de ce qui s’y joue. Ce projet hors normes a été initié en 2010 par Christophe L’Huillier, alors éducateur spécialisé, dans le cadre d’ateliers d’écriture qu’il animait au sein de l’institut médico-éducatif l’Alternance, à Bourg-la-Reine, avec des adolescents et des jeunes adultes atteints d’autisme. Frappé par certains des textes…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.