Voyage au cœur de la diaspora noire

Rassemblant des artistes de la scène états-unienne et afro-cubaine des années 1990, Black Lives. From Generation to Generation est un superbe cri contre le racisme.

En 1996, le saxophoniste Steve Coleman s’embarquait dans une collaboration entre son groupe, Mystic Rhythm Society, et la formation cubaine AfroCuba de Matanzas. L’objectif était de recréer du lien entre deux traditions aux racines en partie africaines : les musiques noires états-uniennes et les sonorités afro-cubaines, plus spécifiquement celles des rituels et des cérémonies de santería (une religion originaire de Cuba). L’expérience donna lieu à un grand disque, The Sign and the Seal, et à une tournée…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.