Climat : les banques américaines financent (toujours) massivement l’industrie du charbon

Dans un nouveau rapport, l’ONG Reclaim Finance démontre comment, malgré leurs engagements, les grandes banques américaines injectent des milliards de dollars dans le développement du charbon.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Entre 2019 et novembre 2021, les banques américaines ont financé l'industrie du charbon à hauteur de 207 milliards de dollars, d’après Reclaim Finance. Cette ONG, qui milite pour le désinvestissement des énergies fossiles, a publié un rapport d’une dizaine de pages le 19 septembre 2022 intitulé Il est temps pour les banques américaines d'arrêter de miser sur l'expansion du charbon. (Le rapport complet est à lire ou à télécharger ici.)

Selon elle, cinq banques - JPMorgan Chase, Citigroup, Bank of America, Morgan Stanley et Goldman Sachs - ont à elles seules financé le développement du charbon à hauteur de 40 milliards de dollars sur la même période. Pour Lucie Pinson, déléguée générale et fondatrice de Reclaim Finance, les banques américaines « nous mènent vers le chaos climatique ».

Ces banques sont pourtant membres de la Glasgow Financial Alliance on Net Zero (GFANZ), une coalition d'institutions financières suivant les recommandations des Nations Unies. Trois d’entre elles sont même des membres fondateurs de la Net Zero Banking Alliance (NZBA), union de 43 des plus grandes banques du monde ayant pour objectif de respecter les objectifs de l’Accord de Paris.

« Hypocrisie climatique »

Pourtant, preuves à l’appui, l’ONG met au jour une toute autre réalité. Par exemple, Citi, le quatrième plus grand établissement des Etats-Unis, a accordé pour plus d’un milliard de prêts au géant japonais Mitsubishi qui développe actuellement une grande centrale au charbon au Viêt Nam. Pour l’ONG néerlandaise BankTrack, partenaire de Reclaim finance, la construction de cette usine aura un « fort impact négatif » sur les terres agricoles locales et sur la crise climatique mondiale.

Toutes ces banques ont pourtant moins d’un an pour se conformer aux critères de la campagne internationale Race To Zero dirigée par les Nations Unis et qui vise à atteindre zéro émission de carbone d’ici 2050. Les membres s’engagent à restreindre rapidement le développement et le financement des combustibles fossiles, et de ne participer à aucun nouveau projet de charbon d’ici juin 2023.

Cynthia Rocamora, chargée de campagne finance privée chez Reclaim Finance, ajoute que « s'engager à atteindre la neutralité carbone tout en investissant dans l'expansion du charbon est une véritable hypocrisie climatique. [...] les banques américaines doivent immédiatement adopter des politiques charbon à la hauteur de leurs engagements. »


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.