Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

blog /

Publié le 19 décembre 2012

Un document révélateur: comment des élus combattent les parcs nationaux !

Dans son numéro 1232-33-34, Politis explique à quel point et avec quelles méthodes, les élus des communes entourant les Parcs nationaux, en particulier celui de la Vanoise, font pression sur le gouvernement et l’opinion publique pour que les mesures environnementales et de protection y soient revus à la baisse. En profitant de la mise à l’enquête publique des chartes prévues par la nouvelle loi de 2006 pour délimiter la « Zone d’adhésion » qui doit entourer et d’une certaine façon protéger les zones centrales. Lesquelles sont des espaces gérés par des scientifiques et établissements publics (presque touts déserts) dont l’objectif est la préservation, des écosystèmes, des paysages et de la biodiversité.

La plupart des élus considèrent en effet que préservation de la nature va à l’encontre du développement des sports d’été ou d’hiver ainsi que des compétitions sportives bruyante et polluantes dont ils sont les avocats depuis des années.

Les deux documents joints montrent comment les élus partent à l’assaut de ce qui reste des protections pour laisser se déployer l’immobilier de montagne. Y compris en ayant recours à des mensonges, puisque les « zones d’adhésion » , par exemple ne feront pas partie du parc et ne traduiront pas par une « mise sous tutelle » du pouvoir de l’environnement.

Il s’agit simplement, à Tignes et ailleurs, comme expliqué dans l’article paru dans Politis , de remettre en cause à la fois les missions de la Loi Montagne et du rôle des parcs nationaux qui ne couvrent que 0,5 % du territoire français.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents