blog /

Publié le 10 janvier 2014

Les cathos réacs prêts à s'engouffrer dans la brèche ouverte par l'interdiction préalable du spectacle de Dieudonné

None

Dans les arrière-cuisines de la droite catho conservatrice et des acteurs les plus réactionnaires de la désormais trop célèbre « Manif pour tous », des communicants et des avocats se penchent déjà sur les attendus du Tribunal administratif d’Orléans et d’un juge unique du Conseil d’Etat interdisant le spectacle de Dieudonné. Ils s’affairent et peaufinent des arguments légaux pour faire interdire les journaux (par exemple, Charlie-Hebdo), les films et les pièces de théâtre que les militants qui les ont mandatés vont considérer comme « troubles à l’ordre public ». Ou mettant gravement en cause les fondements de leur religion ou "la dignité des croyants".

Autrement dit, ces gens sont en train de retourner contre la liberté d’expression, la Boite de Pandore ouverte par Manuel Valls en organisant la censure préalable, le délit d’intention. Alors que contre les éructations racistes et antisémites de Dieudonné, il existe des lois qui permettent à chaque fois de leur faire condamner encore et encore. Jusqu’à ce que mort civile et financière s’ensuive. Il fallait et faut utiliser les textes disponibles contre un spectacle qui a déjà été donné depuis des mois.

Il était inutile et dangereux à la fois de faire de ce personnage un martyr et d’ouvrir largement la porte à des mesures et des censures préalables. Trop de gens, puis ensuite un jour, trop de pouvoirs, vont se servir de ce précédent, de cette jurisprudence, pour faire interdire des réunions politiques, des meetings syndicaux, des manifestations de la société civile.

Cette erreur se retournera progressivement contre tous les déviants politiques. Non pas parce que le fond était supportable, mais parce qu’il faut sanctionner les transgressions, les insultes racistes une fois qu’elles sont prononcées.

Que ceux qui ont des doutes se souviennent de la mise à l'index du film "La Religieuse" de Jacques Rivette.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.