Ségolène et le Crid

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le Crid (54 associations de solidarité internationale) a reçu au FSM de Nairobi une lettre de Ségolène Royal. Sur un air rodé, lacandidate invite la mouvance altermondialiste à lui livrer ses propositions. Sur la régulation des échanges pour développer durablement le Sud, l'énergie, l'eau, la décentralisation. Et la gouvernance mondiale. Trop juste pour doubler Chirac, qui veut lancer une Organisation mondiale de l'environnement début février, sa diplomatie épistolaire est aussi approximative : elle adoube président du Crid Bernard Pinaud, qui n'en est que le délégué général.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.