Ségolène et le Crid

Le Crid (54 associations de solidarité internationale) a reçu au FSM de Nairobi une lettre de Ségolène Royal. Sur un air rodé, lacandidate invite la mouvance altermondialiste à lui livrer ses propositions. Sur la régulation des échanges pour développer durablement le Sud, l'énergie, l'eau, la décentralisation. Et la gouvernance mondiale. Trop juste pour doubler Chirac, qui veut lancer une Organisation mondiale de l'environnement début février, sa diplomatie épistolaire est aussi approximative : elle adoube…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents