Solidarité choisie

La France se distingue. Son fichier Eloi, mis en place cet été pour « faciliter l'éloignement des étrangers sans droit sur le territoire », répertorie non seulement les sans-papiers, mais aussi leurs enfants, les personnes chez qui ils résident et celles qui leur rendent visite... « La suspicion se généralise. Désormais, le fichage et le contrôle concernent tous ceux qui sont en contact avec les étrangers » , dénoncent Daniel Borrillo et Éric Fassin dans Plein Droit de décembre. Alors que les Vingt-Sept…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents