Althusser, un penseur qui prend des risques

Les textes autobiographiques de Louis Althusser font l’objet d’une réédition. Yann Moulier-Boutang, qui a conduit ce travail avec Olivier Corpet, revient sur l’œuvre et l’influence du philosophe.

Répétiteur de philosophie à l'École normale supérieure pendant plus de trente ans et membre du PCF, Louis Althusser marqua profondément des promotions entières de normaliens par son approche novatrice de l'histoire de la philosophie et surtout du marxisme. Il eut cependant un itinéraire personnel douloureux puisque, dépressif chronique, il finit par « passer à l'acte » en étranglant sa femme, Hélène, le 16 novembre 1980. Dans votre préface, vous écrivez que le succès des textes autobiographiques…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents