Combat clandestin

Afin d'inaugurer sa nouvelle collection de poche, Michalon réédite les « mémoires de Résistance » d'Henry Frenay, dirigeant du mouvement Combat, qu'il a contribué à fonder, après son évasion en juillet 1940. Le livre retrace son parcours sous l'Occupation jusqu'à sa nomination en 1944 comme ministre des Prisonniers, Déportés et Réfugiés du Gouvernement provisoire. Un classique, longtemps épuisé.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décolonisation inachevée

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents