Drôle d'asile

Alors que l'immense majorité des Africains cherchant l'asile politique en France sont déboutés, le dossier d'une Rwandaise atypique est instruit ce jeudi 15 février devant la commission française des recours des réfugiés. Agathe Habyarimana, veuve du Président mort en 1994, a été refusée par l'Ofpra au motif qu'elle aurait eu une responsabilité dans le génocide « en tant qu'instigatrice ou complice » . Rappelons que cela n'a pas empêché l'ambassade française, en 1994, de la mettre dans le premier avion…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

En bonne voix

Médias
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.