Moscou pour le dialogue avec l'Iran

A chacun son « axe du mal ». La Russie, qui ne veut pas entendre parler de contacts avec les indépendantistes tchétchènes, plaide pour un dialogue avec la Syrie et l'Iran. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a souhaité mardi l'implication de la Syrie et de l'Iran dans le processus de paix au Proche-Orient. Le ministre russe des Affaires étrangères a fait cette déclaration à trois jours de la réunion du Quartet (État-Unis, Europe, Russie et ONU) qui se tient à partir de vendredi à Washington. La…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents