Protectionnisme et libre-échange

Peut-on rompre avec le libre-échange (voir la chronique de Christophe Ramaux dans Politis n° 937) ? C'est sans aucun doute indispensable si l'on veut limiter la concurrence effrénée que le néolibéralisme a instaurée entre les peuples du monde, et qui tire partout la condition salariale vers le bas. Et d'autant plus nécessaire qu'on doit viser une réduction drastique des transports, surtout routiers et aériens, qui contribuent pour plus du tiers à l'émission des gaz à effet de serre. Toute la question est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents