Une forte tête au FSM

Le Forum social mondial de Nairobi a révélé une société civile africaine de plus en plus responsable et dynamique. À l’image de Wangui Mbatia, une jeune avocate à la forte personnalité. Portrait.

L'une des grandes réussites du FSM, qui annonce avoir finalement enregistré 60 000 participants, est d'avoir montré le dynamisme de nombreux groupes africains. Wangui Mbatia, jeune avocate kényane, est l'une de ces « révélations », reflétant un rajeunissement des cadres de la société civile du continent, leur féminisation, leur détermination, mais aussi un état d'esprit animé par la recherche de l'autonomie vis-à-vis du Nord et le rejet d'une corruption endémique. La jeune femme surgit à l'ouverture du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents