Vive l'immigration !

Il est temps de changer radicalement notre regard. Et de considérer les immigrés non comme des ennemis qu’il faut refouler, mais comme un apport économique et culturel indispensable.

Les politiques migratoires sont dans l'impasse. Entre 1999 et 2003, plus de 4 000 migrants sont morts au large de Gibraltar. Ces drames humains et l'immigration clandestine croissante démontrent chaque jour que l'obsession sécuritaire ainsi que la fermeture des frontières géographiques de la France et de l'Europe échouent à réguler les flux migratoires. En France, en imposant les concepts d'immigration « choisie » et d'immigration « subie », le ministre de l'Intérieur a provoqué un tollé. La loi Ceseda 1,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents