Airbus : au-delà des bonnes intentions

Dans leur malheur, les salariés d'Airbus ont une chance : la crise de l'avionneur, avec l'annonce de quelque 10 000 licenciements, dont 4 300 en France, éclate en pleine campagne présidentielle. Auraient-ils eu droit à une telle sollicitude en d'autres temps ? Mais ils peuvent aussi craindre que l'intérêt qu'ils suscitent n'aille guère au-delà de l'échéance électorale. En attendant, chaque candidat se livre sur le sujet à des figures imposées. Dans cet exercice, le très libéral Sarkozy a quelques…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents