Derrière le « vote utile»

Denis Sieffert  • 1 mars 2007 abonné·es

Pétition après pétition, voilà maintenant que des intellectuels de gauche ­ des amis parfois ­ nous invitent à voter « utile » dès le premier tour de la présidentielle [^2]. C'est ce qu'on appelle le « syndrome » d'avril 2002. Comme pour nous faire avaler l'idée d'un sacrifice à consentir devant un péril historique. La question est de savoir si le remède suggéré n'est pas pire que

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 4 minutes