Doutes et clarification

Combien avez-vous de parrainages ? Et si vous n'obtenez pas les 500 signatures ? Ces questions, les candidats que l'on dit « petits » doivent y répondre à chaque entretien. Le barrage n'est pas seulement institutionnel, il est aussi dans cette interrogation journalistique. Car, avant tout exposé programmatique, Olivier Besancenot ou José Bové doivent lever cette hypothèque qui, à force, pèse sur le moral de leurs troupes et handicape leur campagne. Mercredi 28 février, le candidat de la LCR tenait un point…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents