José Bové, une campagne hors normes

La candidature « collective » de José Bové étonne et détone. Si l’obstacle des parrainages est levé, elle devra mieux concilier inventivité et organisation.

C'est le seul véritable obstacle qu'il leur reste à franchir. Vendredi soir, les militants rassemblés autour de José Bové sauront s'ils disposent d'assez de parrainages d'élus pour continuer. Lundi, le leader paysan, en déplacement à Calais, se disait « confiant » . La veille au soir, il disposait de 459 signatures, selon un pointage présenté lors d'une réunion de sa direction de campagne. Et aucun des participants n'envisageait que les 800 militants mobilisés pour cette collecte échouent si près du but. À…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.