La mondialisation selon Marx

Les cinq économistes qui signent « la Finance capitaliste » abordent l’actualité du néolibéralisme sous un angle original : leurs théories
sont ancrées dans celles de Karl Marx.

Thierry Brun  • 22 mars 2007 abonné·es

Pourquoi chercher dans l'oeuvre de Karl Marx les fondements de l'analyse de la finance au XXIe siècle ?

Gérard Duménil : Ce détour nous renvoie quelque cent cinquante ans en arrière. Et pourtant ! Le capital porteur d'intérêts ­ et de dividendes ­ dessine les contours de la bourgeoisie financière tels que Marx les a définis. L'étude du capital bancaire , qui concentre les capitaux et les met à disposition des entreprises en devenant l'« administrateur », fonde en théorie le rôle central des institutions financières. Marx décortique les fonctions des mécanismes du marché (dans l'accumulation, la concurrence, etc.), mais il s'attache également à l'instabilité

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes