Quel projet pour l’agriculture ?

Jean-Christophe Kroll et Aurélie Trouvé sont chercheurs en économie et politique agricole.

Jean-Christophe Kroll  et  Aurélie Trouvé  • 22 mars 2007 abonné·es

Le 25 mars 1957, le traité de Rome instituait la Communauté Economique Européenne (CEE) et les grandes lignes de la Politique Agricole Commune (PAC). Au départ considérée comme le ciment de la construction économique et politique européenne, la PAC est aujourd’hui fustigée de toutes parts. D’un côté, les partisans de la libéralisation des échanges stigmatisent les coûts exorbitants d’une politique qui déséquilibre les marchés et bloque les négociations commerciales internationales. De l’autre, un nombre croissant d’écologistes et d’acteurs impliqués dans l’action sociale dénoncent le gaspillage et l’iniquité de la répartition des aides agricoles, ainsi que ses effets contre-productifs, aussi bien en matière d’environnement que de cohésion territoriale. Comment en est-t-on arrivé là ?

En 1957 la nouvelle Europe (CEE à 6) est fortement déficitaire en produits agricoles et alimentaires, incapable

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 10 minutes