Aimer à la folie

« Anna M. », de Michel Spinosa, est un formidable thriller psychiatrique. Le cinéaste a offert un rôle d’envergure à Isabelle Carré, qui impressionne dans la peau d’une érotomane.

Connaissait-on Isabelle Carré ? Elle était jusqu'ici apparue surtout dans des oeuvrettes ( la Femme défendue , de Philippe Harel, les Sentiments , de Noémie Lvovsky, Holy Lola , de Bertrand Tavernier...) dont la médiocrité artistique permettait difficilement de se faire une idée de la comédienne. On l'a vue aussi dans des films plus charpentés, comme Coeurs d'Alain Resnais, mais elle n'y brillait d'aucun relief particulier. Isabelle Carré cachait son jeu. Peut-être attendait-elle un rôle d'envergure et un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.