Battre Sarkozy !

Sur le coup de 19 h 30, dimanche, dans une rue de Solferino fermée à la circulation et envahie de jeunes gens sans aucun doute emplis d'espoir et d'idéal, une immense clameur est montée vers un ciel parisien bleu azur. Cinq ans tout juste après la grimace et les larmes, les mêmes visages exultaient à l'unisson. Cris de soulagement plus que de joie : la candidate socialiste serait au second tour, entretenant même le fragile espoir d'une victoire pour le 6 mai. Et un bonheur ne venant jamais seul, deux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents