C'est gratuit pour les RMistes

Les RMistes franciliens (près de 350 000 personnes) peuvent désormais se déplacer gratuitement dans les transports publics. Cette mesure entrée en vigueur le 31 mars a été accueillie par une salve de critiques à droite, en particulier de Nicolas Sarkozy, qui a expliqué qu'une telle disposition revenait à « installer les RMistes dans leur statut » et qu'il était contre « une République de l'assistanat, de la fraude, une République qui trouve une excuse à ceux qui rendent impossible la vie des autres » .
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.