Conflit d'intérêts

L’unique cinéma d’art et d’essai indépendant à Dijon subit la concurrence de salles commerciales en pleine expansion. Bataille de programmations sous le regard d’une mairie qui ne veut pas se mouiller.

Dijon, chef-lieu de la région Bourgogne, capitale de la Côte d'Or. Avec son agglomération, la cité de Philippe le Hardi compte près de 227 000 habitants. Une ville moyenne, en somme. Aujourd'hui sous les projecteurs. Affaires de cinéma, et plus précisément d'exploitants. Dans le paysage français des salles et de leur fréquentation, Dijon est un cas à part, forte de trente-sept salles. Avec une moyenne d'un fauteuil pour trente-sept habitants (contre un pour quarante-huit dans les villes de cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.