Europe : pour sortir de la nasse

Un cadavre empuantit cette campagne, celui du traité constitutionnel européen. Le « non » français nous a juridiquement cloués dans l'Europe de Maastricht-Nice. Mais les électeurs, eux, croyaient se débarrasser de cette Europe-là en votant « non » ! Choix si mal ciblé que plus personne n'ose en parler. Typique, le dossier de Politis du 22 mars : excellente analyse de la vallée de larmes qu'est l'Europe de Maastricht, Amsterdam et Nice... Mais quand il s'agit de nous en sortir, le relais est passé à un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents