Halte au déterminisme

Les propos de Nicolas Sarkozy parus dans Philosophie magazine relèvent d'une « rhétorique de la confusion », affirme Éric Fassin, dans le Monde. Le candidat de l'UMP n'hésitant pas, selon le sociologue, à défendre conjointement la liberté individuelle et le déterminisme génétique. Pour Hervé Chneiweiss, rédacteur en chef de la revue Médecine/Sciences, Nicolas Sarkozy se fait « le porte-parole du rêve déterministe » (phrénologie de Gall au XVIIIe, pratiques eugénistes au XXe), et ses propos « reposent sur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents